Grand Paris cyclable ? Les enseignements du baromètre Parlons Vélo.

Grand Paris cyclable ? Les enseignements du baromètre Parlons Vélo.

Cet article a pour objectif de synthétiser et de présenter les principaux points noirs à vélo dans la Métropole du Grand Paris. Toutes les villes de celle-ci n’apparaissent pas car relativement peu de villes ont reçu suffisamment de réponses pour pouvoir être analysées.

Cependant, certaines villes se distinguent pour l’unanimité des axes mis en lumière.

Paris fait bien sur figure d’exception avec un nombre de réponses record et une multitude d’axes pointés.

Méthodologie et objectif

La Fédération Française des Usagers de la Bicyclette (FUB) a réalisé à l’automne 2017 une enquête nationale intitulée “Baromètre des villes cyclables”. Celle-ci a pour objectif d’évaluer la cyclabilité des villes françaises au travers du ressenti des cyclistes. C’est avec les données de cette enquête que nous avons rédigé cet article.

Concernant la méthodologie, nous avons rédigé un guide afin de rendre accessible à la plupart le travail que nous avons réalisé.

L’objectif final est de mieux identifier les principaux points noirs en matière de trajets cyclables (ruptures de continuité) dans le Grand Paris, afin de contribuer au débat en cours sur les trajets du quotidien

La situation dans la Métropole du Grand Paris

Les résultats du Baromètre de la FUB sont assez révélateurs de la situation dans la Métropole du Grand Paris (MGP) : pour ce qui est du climat vélo, l’appréciation générale sur la cyclabilité de leur ville, 84% des communes ont un climat au moins “plutôt défavorable” et seules 2% favorables (voir graphique).

Climat vélo dans la Métropole du Grand Paris

Les villes ayant reçu le plus de réponses sont, bien évidemment Paris loin devant, puis celles les plus proches de la capitale.

Ce sont majoritairement les connexions entre la proche banlieue parisienne et la capitale qui sont critiquées ; il est bien souvent difficile de sortir ou de rentrer de Paris.

Les principaux points noirs à vélo

Parmi les points les plus souvent cités dans la Métropole du Grand Paris, Pantin, Boulogne-Billancourt, Montreuil, Vincennes se démarquent avec beaucoup de répondants (voir carte).


Les principaux points noirs cyclables de la Métropole du Grand Paris

Nous n’avons gardé que les villes avec le plus de réponses mais les répondants d’Issy-les-Moulineaux (avec l’avenue Ernest Renand) mais aussi Courbevoie (avec les pont de Levallois et de Courbevoie) ou Sèvres (avec le pont de Sèvres) notamment, se plaignent aussi de la connexion avec Paris.

Le deuxième plus gros constat général de cette étude est les grands axes en général : quelque soit la ville, la majorité des cyclistes s’en plaignent. La place réservée à la voiture y serez trop grande, la vitesse trop élevée, les espaces cyclables pas souvent respectés. Résultat : les cyclistes ne se sentent pas en sécurité.

Les gares reviennent aussi régulièrement comme étant un problème dans leur ville : les répondants se plaignent du manque de places pour garer leur vélo et des problèmes liés aux vélos de ceux-ci ou bien la circulation autour de la gare n’est pas facilitée aux vélos.

La situation à Paris est un peu particulière de par sa taille et du nombre de répondants ; nous lui avons donc consacré un article dédié.

Tableau des villes analysées :

Retrouvez l’article ou la carte des points noirs de chaque ville en cliquant sur son nom .

VilleDépartementNote du Baromètre
Alfortville94F
Antony92E
Aubervilliers93G
Aulnay-sous-Bois93F
Bois-Colombes92F
Boulogne-Billancourt92F
Chaville92F
Clamart92D
Colombes92E
Fontenay-aux-Roses92F
Issy-les-Moulineaux92E
Malakoff92C
Montreuil93E
Nanterre92E
Neuilly-sur-Seine92G
Noisy-le-Sec93G
Pantin93E
Paris75D
Rueil-Malmaison92E
Saint-Denis93F
Saint-Ouen93G
Vincennes94D