Le vélo à Paris? C’est dangereux! Vraiment ?

Le vélo à Paris? C’est dangereux! Vraiment ?

« Le vélo à Paris c’est dangereux! » Vraiment ?

Cette phrase, je l’ai souvent entendue lorsque j’explique que je fais 100% (ok, mettons 99,9%) de mes trajets à Paris et petite couronne en vélo. Je l’ai même entendue dans la bouche d’une salariée d’une entreprise dont l’activité est de récompenser les usagers de Vélib’ qui parcourent de nombreux kilomètres… à vélo! C’est l’impression qu’ont beaucoup de Parisiens : que sa vie ne tient qu’à un fil dès lors que l’on monte sur la selle de cette fragile mécanique qu’est la bicyclette. C’est une impression compréhensible car il n’est pas toujours agréable ni facile de côtoyer des bus ou des taxis peu regardant sur les limitations de vitesse ou sur la distance minimale pour dépasser une personne à vélo (1m en ville). Mais ça n’est que cela, une impression.

Quelques chiffres

C’est à ce stade qu’il est intéressant de regarder un peu les chiffres. Si nous ne sommes pas les premiers à écrire sur le sujet (lire l’excellent billet d’Olivier Razemon « Un cycliste tué à Paris » sur lemonde.fr), nous vous proposons ici de découvrir une infographie sur les accidents de vélo à Paris, réalisée par des étudiants de l’ENSAE (grande école de statistiques).

Velo-VS-Scooter

 

La peur n’est pas rationnelle

Je connais un certain nombre de personnes qui n’ont pas une arrière-pensée lorsqu’ils montent sur la selle de leur scooter, mais qui sont terrorisés à l’idée de circuler à vélo. Pourtant, ces chiffres montrent que le ratio accident/trajet est 2 fois plus élevé pour le scooter que pour le vélo! Alors quoi ? Alors simplement, la peur n’est jamais très rationnelle. Le vélo à Paris n’est pas dangereux, et il l’est beaucoup moins qu’à la campagne (Lire « Le vélo en ville n’est pas dangereux » sur Carfree.fr). Pourtant, il y a un ressenti de malaise, et il ne serait pas raisonnable de le balayer d’un revers de la main. C’est cet inconfort qui freine tant de gens et les décourage de se mettre en selle. C’est la raison pour laquelle Paris en Selle propose de ralentir le trafic à Paris : cela apaisera le trafic, diminuera le bruit et améliorera le confort et la sécurité des personnes qui souhaitent se déplacer à vélo!

 

Quelques conseils de sécurité

Si le vélo à Paris n’est pas spécialement dangereux, il convient toutefois de respecter quelques précautions élémentaires :

  • Avoir un véhicule en bon état : il ne vous viendrait pas à l’esprit de prendre le volant d’une voiture dont les pneus sont lisses/dégonflés et les freins endommagés, si? Eh bien c’est la même chose pour un vélo. C’est d’ailleurs aussi pour cela que Paris en Selle propose d’installer des stations-service vélo en libre-service dans Paris.
  • Faire en sorte d’être vu : les éclairages avant (blanc) et arrière (rouge) sont obligatoires sur route ou en ville, de même que des catadioptres réfléchissants sur les roues. C’est le minimum, mais c’est déjà le principal. Un gilet réfléchissant n’est pas indispensable tant les rues parisiennes sont bien éclairées, mais évitez les vêtements sombres si vous circulez de nuit.
  • Identifier son itinéraire de confort : avant de prendre le vélo, pensez à bien repérer votre itinéraire. Vous pouvez pour ça utiliser un outil comme Geovelo qui est un calculateur d’itinéraires cyclables. Toutefois, il y aura forcément un temps de domestication de votre itinéraire, qui ne sera vraiment le vôtre qu’après plusieurs essais pour voir ce qui vous convient le mieux. Car oui, parfois, la rue est plus confortable et moins dangereuse qu’une piste cyclable mal conçue!
  • Ne pas trop serrer sa droite : le réflexe de nombreuses personnes qui débutent en matière de vélo-mobilité est de serrer au maximum à droite. C’est une erreur, car :
    • C’est une invitation pour les véhicules qui sont derrière vous à vous doubler (même si la largeur n’est pas suffisante), et vous risquez gros que ces véhicules vous rasent la moustache! Occupez bien votre voie comme ça les véhicules derrière vous devront se déporter vraiment sur l’autre voie pour vous doubler et vous évitez la désagréable situation voiture+voiture+vous.
    • Attention au « dooring »! Cette expression anglaise désigne le fait de se prendre la portière qu’une personne garée sur la droite de la rue aurait ouvert sans précaution. C’est extrêmement dangereux et peut conduire à des accidents graves. Alors pour cette raison aussi, évitez vraiment de serrer à droite!

 

Et maintenant, #TousEnSelle! Vous ne le regretterez pas, et bientôt, vous serez à vélo dans Paris comme un poisson dans l’eau !